La richesse de l’île de la Réunion est telle qu’elle demande à être savourée par touches subtiles afin d’en profiter pleinement. Et c’est au volant de votre location de voiture que vous la découvrirez le mieux, car ainsi, vous pourrez sillonner à l’envie les chemins les plus discrets afin d’en découvrir l’âme.

Cette semaine, nous vous emmenons vers l’Est de la Réunion entre champs de cannes à sucre et vanilleraies aux parfums envoûtants.

Une fois votre location de voiture récupérée à Saint-Pierre, à côté de l’aéroport de Pierrefonds, ou à Saint-Paul, Cambaie, s’ouvrent à vous tous les possibles. Et pourquoi ne pas découvrir l’est de l’île, avant ou après les plages du lagon ? C’est un tout autre monde qui s’offre ainsi à vous. Une Réunion paisible et colorée.

A une quinzaine de minutes de l’aéroport Roland-Garros, situé sur la commune de Sainte-Marie, jouxtant le chef lieu Saint-Denis, cap à l’est. La première étape sera la commune de Saint-André. Tout au long de ces quinze kilomètres vous aurez une idée de ce que représente la canne à sucre pour l’île de la Réunion. Les hectares s’enchaînent pour ce qui représente la deuxième richesse de l’île après le tourisme.

N’hésitez pas à vous rendre à l’usine de Bois-Rouge, de très intéressantes visites vous permettront de vous initier au processus de transformation de la canne et à tous les usages qui en sont faits, dont certains ne manqueront pas de vous surprendre. Dans la canne, rien ne se perd, tout se transforme !

Si la commune de Saint-André est marquée par la canne à sucre elle l’est aussi très fortement par la vanille

La vanille cette savoureuse orchidée. 

Les orchidées, pour se développer, ont besoin d’un climat tropical chaud et humide. Conditions parfaitement réunies dans l’est de la Réunion. Plus d’une centaine d’espèces sont à ce jour connues, mais peu nombreuses sont celles qui se consomment, à la Réunion, vous trouverez le Faham, que l’on ajoute au rhum arrangé traditionnel pour son parfum, et la vanille. Un plan de vanille demande trois ans de patience avant de pouvoir être exploité. La vanille est une école de la lenteur et de la patience.

Outre le climat, la vanille se développe parfaitement dans les zones ombragées, c’est ainsi qu’on la trouve dans les sous-bois ou en culture sous des ombrières.

En 1819 est décidée par le Gouverneur l’introduction sur l’île Bourbon de nouvelles plantes. Les première boutures de vanille arrivent de Guyane, puis de Manille. Viennent ensuite des plans originaires du Mexique. Ce seront les boutures gagnantes.

C’est la Vanilla planifolia, la plus aromatique d’entre-elles qui s’adapte le mieux. Pour autant, si son développement est parfaitement satisfaisant, la culture ne connaîtra pas, durant vingt ans, un grand succès. Pourquoi ? La Réunion n’a pas comme le Mexique, l’abeille permettant la fécondation naturelle de l’orchidée. Il faudra attendre 1841 et Edmond Albius, jeune esclave de 12 ans de Sainte-Suzanne qui découvre, en 1841, une technique de fécondation manuelle des fleurs, sans laquelle les gousses pousseraient de manière aléatoire. Ce procédé, demandant un certain savoir-faire sera utilisé partout dans le monde. Et permettra un développement de la vanille.

Ce n’est qu’une étape, car si les gousses arrivent à maturité, elles se fendent et perdent leur valeur commerciale.

Dix ans plus tard, l’ingéniosité réunionnaise va de nouveau frapper fort. Cette fois ce sont deux producteurs de vanille messieurs de Floris et Loupy qui mettent au point un procédé de préparation de la vanille qui non seulement contient l’éclatement mais en conserve tous les arômes.

Avec 200 tonnes produites à la fin du XIXe siècle, la Réunion devient le premier producteur au monde de vanille.

Si la production est aujourd’hui plus marginale, la saveur et la haute qualité de la vanille réunionnaise font encore référence auprès des plus grands chefs cuisiniers.

Saint-André, sa diversité culturelle

Toutes papilles encore titillées par les parfums envoûtants de la vanille, reprenez le volant de votre location de voiture récupérée à Saint-Pierre ou à Saint-Paul et découvrez à présent la richesse culturelle et cultuelle de l’est de la Réunion.

L’est ce sont les grands domaines agricoles, ces derniers après l’abolition de l’esclavage, ont massivement embauché les premiers « engagés » indiens. Cette communauté y a ancré racines, culture et cultes.

C’est ainsi que sur votre route vous découvrirez des temples hindous dont les deux plus réputés sont les temples du colosse et Petit Bazar. Des merveilles que vous pourrez visiter en respectant bien sûr le lieu dévoué à la pratique religieuse. Suivant la période de l’année durant laquelle vous visiterez la Réunion, nombre de fêtes comme le réputé Dipavali (fête des lumières) vous donnera plus encore l’opportunité de découvrir la culture indienne. Sans oublier les marches sur le feu, toujours très pratiquées dans l’île. Ce ne sont pas à proprement parler des événements touristiques, mais bien religieux auxquels vous pouvez avoir la chance d’être invités.

Des loisirs et de la nature

Saint-André a développé un immense parc, le parc du Colosse particulièrement prisé le dimanche pour des pique-nique en famille. Situé sur le littoral de Champ-Borne, avec son parc nautique, le parc du Colosse est ouvert à tous et propose aires de jeu et de nombreux lieux de restauration.

Au volant de votre location de voiture, vous voulez plus de nature encore ? Filez dans les hauts de Saint-André dans la forêt de Dioré. 250 hectares où vous pourrez vous adonner à la randonnée. Classée espace naturel sensible en 2000 pour la richesse de sa biodiversité, dans cette forêt vous croiserez des bois de couleurs, bois de perroquet, bois de papaye et tant d’autres encore. Des randonnées à pratiquer en couple ou en famille, en prenant toujours soin d’emporter une bouteille d’eau avec soi.

Promenez vous enfin le long du littoral, l’océan Indien à perte de vue, ou remontez les berges des rivières (mais jamais pendant ou après des épisodes pluvieux) à la recherche de cascades, comme la cascade Pichon que l’on peut atteindre en partant du centre-ville.

Enfin, complétez votre visite par la maison Valliamé, qui accueille également l’office de tourisme, le musée dan tan lontan (du temps passé) ou encore le Jardin des 1001 saveurs…

Riche, on vous l’a dit, la Réunion s’offre à vous, découvrez-la au volant de votre location de voiture.

A Saint-Pierre, Pierrefonds, ou à Saint-Paul, Cambaie, chez RS location nous sommes à votre écoute et nous ferons un plaisir de vous offrir plus qu’une simple location de voiture.